Composition du bureau


Bob Salzmann
Président
J-Claude Pénochet Vice-président
Maryvonne Thiebault Secrétaire
François Valancogne Secrétaire
adjoint
René Odde Trésorier

Siège social
A.P.L.C.
12 rue des Teissiers
34000 Montpellier

 


 

Adresse
- siège social
12, rue des Tessiers, 34000 Montpellier

E-mail
ecolepsy.lr@gmail.com




 

 


L'Association pour la Psychanalyse dans les Lieux de Soins et la Cité est une association à but non lucratif régie par la loi du 1er juillet 1901. Elle a été crée le 06 octobre 2000.

En privilégiant la science et la jouissance immédiate, le discours social propose au sujet en souffrance des solutions médicamenteuses et consuméristes plutôt que la réflexion et l'analyse personnelle.

L'Association pour la Psychanalyse dans les Lieux de soin et la Cité se propose:

- de transmettre l'hypothèse de l'inconscient en soutenant le discours psychanalytique Freudien et Lacanien dans les lieux de soins et dans la cité,

- de favoriser la présence du psychanalyste à l'hôpital et dans le secteur privé au sein d'équipes multidisciplinaires et dans le cadre d'une "consultation psychanalytique".

Ne pouvons-nous pas en attendre un bénéfice psychique pour le sujet, une amélioration des soins et une humanisation des hôpitaux?



La filiation aujourd'hui (III)

LES NOUVELLES FILIATIONS:
PARENTE, PARENTALITE, HOMOPARENTALITE

Samedi 28 avril 2012 à 9h 
Au Corum
salon du Belvédère
 Montpellier

 

Renseignements : Maryvonne Thiebault – 04.67.33.66.25

La logique du désir qui prenait appui sur le signifiant du Nom-Du-Père cède le pas aujourd'hui à une Nouvelle Economie Psychique qui prône un droit à la jouissance pour chacun et pour tous, mais à quel prix?
Cette mutation se retrouve au niveau individuel et social et particulièrement au niveau de l'organisation de la famille et de la dissymétrie des places paternelle et maternelle.
Cette question intéresse notre association et nous reprenons ce thème de la filiation cette année encore en nous orientant plus précisément sur les questions de parenté et de parentalité. Notre modernité emploie moins le terme de parenté et substitue des nouveaux concepts comme "la fonction parentale" ou encore "la parentalité" qui est associée à la question de "l'homoparentalité".
Ces notions de parentalité ou d'homoparentalité délient la parentalité de la filiation, de la procréation et du sexe: la différence des sexes serait-elle effacée?
L'homoparentalité ne concerne-t-elle pas également les couples hétérosexuels avec des parents qui deviennent parfois "compagnons" autour d'un projets parental?
La démocratie et le droit à l'égalité incitent le citoyen à des demandes de droits nouveaux: mariage homosexuel, droit d'avoir un enfant...
L'apparition des ces nouveaux liens de filiation entraîne des demandes nouvelles adressées aux psys mais aussi aux juristes, médecins, soignants, travailleurs sociaux et dans l'actualité aux politiques.
L'objectif de cette journée est de réfléchir sur ces demandes nouvelles et d'effectuer quelques avancées sur les rapports à la filiation dans l'économie subjective, familiale et sociale d'aujourd'hui.

Intervenants :
JP. Gasnier, N. Hamad, JP. Lebrun, C. Melman et JP. Winter


- 9h ouverture
prédident de séance : Bob Salzmann

- Jean-Pierre Gasnier:
Il serait tentant d’affirmer que la notion d’homoparentalité n’est pas une notion de droit positif, dans la mesure où aucun texte législatif ne la consacre expressément. Il est cependant permis de soutenir qu’elle constitue un concept de droit émergent. En effet, les juges et les autorités administratives sont régulièrement saisis de questions relatives à l’adoption ou au mariage intéressant des couples de même sexe, ainsi que de questions subséquentes relatives au paiement de prestations sociales. La problématique est souvent  évoquée en termes de discrimination, signifiant qu’il convient d’interroger. Pourtant, la loi pourrait changer sous la pression démocratique et l’homoparentalité ne ferait alors plus question de la même façon. Assistons-nous, au travers de ce mouvement, à ce qu’à la suite de Lacan (Le savoir du psychanalyste) nous pouvons appeler une normalisation de l’homosexualité, dont le droit serait à la fois l’outil et l’enjeu ?  Ainsi se mettrait en place un effacement de la différence entre topologie de la loi et topologie de la norme, ce qui ne devrait pas être sans effet.

- Jean-Pierre Lebrun:
Le mot de "parentalité" n'est pas référencé dans la première version du célèbre Dictionnaire historique de la langue française de Alain Rey, qui date de 1992. En revanche, dans son Dictionnaire culturel en langue française, le même auteur fait remonter à 1985 la naissance de ce néologisme. Pour notre part, nous lirons ce dernier comme paradigmatique de ce être "nommé à" qui, comme l'indique Lacan dans son séminaire sur "Les non dupes errent" point dans un ordre qui se trouve effectivement se substituer au Nom-du-Père. Ce terme de la novlangue fait cortège au développement néolibéral des trente dernières années et, à ce titre, permet d'en faire émerger l'idéologie sous-jacente : un escamotage du réel.


14h30 président de séance : René Odde
- Jean-Pierre Winter

- Nazir Hamad
:
Peut-être est-il nécessaire de poser la question de l'homoparenté d'un autre point de vue que celui qui consiste à afficher sa propre position subjective. Les intervenants concernés par la question de l'adoption et qui reçoivent des candidats qui en font la démarche, sont amenés à agréer ou à refuser de tels candidatures ne les reçoivent pas en tant qu'homo ou hétéro, mais en tant que sujets animés par le désir d'adopter.

- Charles Melman
:
La pratique de la garde alternée introduit un type de famille qui semble ne pas avoir de précédent anthropologique. Quelles conséquences peut-on en présumer voire rencontrer pour la constitution subjective de l'enfant, nommèment ses identifications et son désir?



Inscription
- 30 € pour entrée au Corum : ordre A.P.L.C
- 15 € pour les étudiants.
- 10 € pour les membres de l’Ecole psychanalytique du Languedoc Roussillon.
ordre APLC, 23 av Lepic, 34070 Montpellier
Inscription aussi sur place